A propos

Créée en 2017, Miyu Distribution est née de la rencontre entre Luce Grosjean, et sa société Seve Films, et Miyu Productions.

Spécialisée en ventes internationales et diffusion de courts-métrages d’animation, la société distribue les films de fin d’études de grandes écoles d’animation ainsi que des films de structures de production indépendantes.

Contacts

Miyu Distribution
Luce Grosjean
festival@miyu.fr

2, rue Leon Blum
13200 Arles
FRANCE

Miyu Distribution

est membre de l’Association Française du Cinéma d’Animation, d’UniFrance Films, des Femmes s'animent et du PRIMI, Pôle Transmédia Méditerranée.

A propos

Créée en 2017, Miyu Distribution est née de la rencontre entre Luce Grosjean, et sa société Seve Films, et Miyu Productions.

Spécialisée en ventes internationales et diffusion de courts-métrages d’animation, la société distribue les films de fin d’études de grandes écoles d’animation ainsi que des films de structures de production indépendantes.

Miyu Distribution

est membre de l’Association Française du Cinéma d’Animation, d’UniFrance Films, des Femmes s'animent et du PRIMI, Pôle Transmédia Méditerranée.

Contacts

Miyu Distribution
Luce Grosjean
festival@miyu.fr

2, rue Leon Blum
13200 Arles
FRANCE

Dormance

Format

  • Film de fin d’études en animation 2D
  • Ecrit et réalisé par Lisa Gross-Bourgeois, 2019
  • 5 minutes

Production

Synopsis

Un danseur, victime d’arborisation, est hanté et obsédé par son succès passé. Lorsque vient le moment de s’entraîner, les faux pas se multiplient : sa frustration monte à mesure que les signes d’arborisation foisonnent. A force de s’acharner, le danseur finit par être, peu à peu, complètement consumé par sa forme d’arbre. Ainsi immobilisé, ce dernier n’a d’autre choix que de se confronter à son reflet afin de pouvoir se libérer.

Format

  • Film de fin d’études en animation 2D
  • Ecrit et réalisé par Lisa Gross-Bourgeois, 2019
  • 5 minutes

Production

Synopsis

Un danseur, victime d’arborisation, est hanté et obsédé par son succès passé. Lorsque vient le moment de s’entraîner, les faux pas se multiplient : sa frustration monte à mesure que les signes d’arborisation foisonnent. A force de s’acharner, le danseur finit par être, peu à peu, complètement consumé par sa forme d’arbre. Ainsi immobilisé, ce dernier n’a d’autre choix que de se confronter à son reflet afin de pouvoir se libérer.

Films d'école
  • ENSI
  • Atelier de Sèvres
  • ArtFX
  • Estienne
  • GOBELINS
  • ISART Digital
  • ISART Digital Montréal
  • MoPA
  • Animation Workshop
  • EMCA
  • EnsAD